Lettre …

*

*

Cette lettre entre vos mains …

*

*

*

***

***

*

*

*

*

*

… et le ciel infini qui s’étend devant toi.

Et la porte fenêtre entrebaillée sur le balcon où le soleil vient se profiler déjà.

Une présence invisible, un souffle de vent si léger qu’il semble se déplacer seul…

Vous lisez …  Ma missive …

Tous ces mots qui dormaient entre les feuillets les voilà réveillés sous vos yeux …

*

Je vous écoute me lire …

Te dire :

*

« … Je meurs d’inanition devant le manque de vous trouver, de vous voir de vous revoir surtout le soir …  De vous entendre et savoir.  Mais je n’en parle pas.  Ni ne m’en plains…  En aurai-je le droit ?…  Je ne vous dis pas les heures tardives durant lesquelles je vous attends, patiente et remplie de sagesse, tous ces soirs monologuant où vous ne venez pas…   Au point que parfois je me demande si c’est bien vous que j’attends que je ne connais pas ni même votre voix.  Le seul vrai bien que je possède c’est le bonheur de vous imaginer me lisant. Prenant dans votre regard vos yeux vos pupilles ces lignes que je traçais dans la nuit noire lors que mes pensées et mes songes à vous dédiés m’empêchaient de trouver le repos.  Ces heures longues, ces heures lentes durant lesquelles mon imaginaire vous prêtait visage de marbre… Mais des mains chaudes et deux bras m’entourant m’enveloppant me serrant contre vous dans une étreinte dont je voudrais ne sortir pas..  Ou plus… Des images…

Que je vous renvoie dans cette missive,

Afin que vous les lisiez et ainsi les sachiez…

Ces heures chastes où je rêve et dérive…

Enlacée à l’imaginaire par le désir

De nous de moi à vous qui aimeriez…

Que contre vous je vienne me blottir.. « 

*

*

*

*

*

MandraGaur’En Individu’Elle

*

*

*

*

*

Publicités

2 commentaires sur “Lettre …

  1. Extravertia dit :

    « (…) Le seul vrai bien que je possède c’est le bonheur de vous imaginer me lisant (…) »

    Que « vous » pose le regard et surtout s’attarde sur vos mots dédiés, Mandra…

    J'aime

    • J’avais ressenti ces phrases avec beaucoup d’émotion Fabienne …
      Hélas, voyez, le « vous » est aveugle …
      Tout les « vous » sont ont été et seront aveugles je le crains …
      Merci de vous, de vos mots …
      Et de cette visite qui me ravissait …

      J'aime

Echanges et Partages...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s