Confins …

*

*

*


*

*

*

*

Oh mon ami d’émoi tel des perles roule le bonheur

Et me revoilà à arpenter le désert

Que dans la nuit accoudée à la fenêtre j’écoute …

*

*

Soudain tout se termine.

Mon âme s’abîme au fond du ravin.

Fin du dernier envol.

La belle envergure de ses ailes n’aura pu que la terrasser.

*

***

***

*

Me coucher sous un arbre qui bruisse et danse,

Transformer mes larmes en cristaux irisés ;

Mettre à l’abri mon âme de la souffrance,

Joindre mes lèvres orphelines du moindre baiser.

*

Prisonnier d’une bulle de verre mon cœur lacéré,

Asphyxié dans les ténèbres où le traine l’aphasie,

Palpite encore même si mourant et déjà figé,

Du battement de mon sang égrenant une mélodie.

*

Diaphane, éthéré, exsangue il lutte contre terre,

Se souvient de mots précieux et si charmeurs

Venus le séduire … Chatoiements délétères,

De trompeuses apparences esquissant le bonheur.

*

Ainsi j’irais bien m’étendre sous un pont et transie

Me confier aux chants des anges pour m’élever

Dans la blancheur bleutée et étoilée de la nuit,

Et me laisser fondre dans les confins des éternités.

*

Au dessus des nuages qui ombragent la terre,

Laisser se pétrifier mes sens lentement, sûrement ;

Dans les froidures d’oubli trouver l’étoile polaire,

Où j’accrocherais à jamais mes pauvres rêves d’antan.

*

*

*

*

*

MandraGaur’En Individu’Elle

*

*

*

*

*

*

(Poétique)

*

*

*

*

*

Publicités

Echanges et Partages...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s