Le Carillon

*

*

*

*

*

*

*

*

Funambule dans mes rêves…

Menacée d’un glaive…

Je trébuche plus d’une fois…

*

Retenant mon souffle…

Je garde le silence…

Tapi au fond de mon effroi…

*

Le carillon du clocher…

Je l’ai entendu sonner…

Il est minuit je crois …

*

L’exil me guette…

Un bandeau sur les yeux…

Je hurle mais sans voix…

*

Derrière une porte entrouverte…

Se glisse des ombres…

J’ai froid…

*

Un arbre vacille…

Le sol se fendille…

Mon front porte éraflure ensanglantée…

*

Pourtant rien ne bouge…

C’est un rêve rouge…

Si un baiser pouvait m’éveiller…

*

MandraGaur’En Individu’Elle

*

*

*

*

*

(Poétique)

*

*

Publicités

2 commentaires sur “Le Carillon

  1. Phildp dit :

    Bonjour. Le poème, des sensations reconnues… L’illustration, belle. J’aime. À bientôt.

    J'aime

    • Comme dis plus haut dis plus bas …
      Merci de cette écoute …
      Les carillons ont des millions de chants différentes …
      En chacun de nous vibre une tessiture, une tonalité …
      Nos pas creusent des sillons dans nos chemins …
      Toujours plus avant, toujours plus loin.

      J'aime

Echanges et Partages...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s