Conquérir !…

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Afin qu’à Vous et à Nul Autre …

Car d’autre que Vous…

Qui en ces temps ?…

« En Soi » prendra tout cela ……..

Telle qu’Elle ….

*

*

*

Elle vient épiloguer …

En retour à un ordre d’idées …

Et suite aux miennes, à mes contes et pensées …

*

Lors qu’il disait ….

« Zarathoustra »…

Lors qu’il parlait …

Et nous contait …

Les conquêtes de la Lionne ….

*

Pensées auprès desquelles

Tant cogité j’ai de ces journées …

Passées …

Et le plaisir éprouvé dans l’acte

De déposer des lignes qui se suivent …

Sachant d’Intime en Moi …

Que pas un vocable émit …

De lire ne sera omit …

*

Certitude confirmée

Quand je reviens « hanter » mes ‘pages’ …

Ce qui me paraît ‘intrigant’ …

Ainsi ne l’écrivais-je pas !?

Pourtant …

*

*

Lors qu’il disait Zarathoustra …

*

*

Ciel !…

Me dis-je à chaque fois …

Quelle joie !…

Que l’harmonie du langage …

*

Et d’emblée je plonge dans la prolongation de mes pensées …

Et je commence par reprendre comme en un refrain …

Les quelques vocables, pas même un quatrain …

Tel que susdit …

Les voici …

*

*

« … Conquérir le droit de créer des valeurs nouvelles ???…

« … Libre en ce sens tu le sais que tu l’es …

« … Et libre encore bien plus que la généralité …

« … Tu le sais ?…

« … Ou non?

« … Ne reste qu’à continuer !

« … A l’évolution je le crois …

« … Est essentielle cette conquête …

« … A l’évolution de tous …

« … A l’évolution de tout !!!

« … Vois donc combien ne le voient pas !!! …

*

*

Lors qu’il disait Zarathoustra …..

*

*

Je les  lui dédie …

Et lui réponds …

*

*

*

Dont acte …

Dont cogitations …

Dont réplique…

Ici :



………………………………………….. Avoir cette liberté en Soi, celle de conquérir ce droit, c’est déjà le résultat d’une lutte antérieure, et intérieure …

Celle d’avoir eu à conquérir le droit à la liberté d’Etre … Et cette conquête elle-même, celle du droit à la liberté d’Etre est encore le résultat d’une lutte préalable, celle d’avoir eu à conquérir le droit à la liberté de Vivre …

*

*

Je veux dire en cela, de rester « En Vie »…

Envie ?…

De Vie …

A savoir non « Hors-Vie » …

Ou, autrement encore dis …

Non soumis …

Et à nouveau cette conquête elle-même est le résultat d’une lutte antérieure, celle d’avoir conquit le droit à la liberté d’Exister …

Je veux dire en cela d’être Soi en dehors de Soi …

Hors de Soi …

« Hors de Moi » …

*

*

Et non seulement en-Dedans, ce qui équivaudrait à une forme d’autisme …

Et toutes ces luttes à vouloir conquérir ces droits ne peuvent suffirent …

Car encore faut-il conquérir le droit à la Liberté de préserver en Soi, de conserver tous en Soi ces droits conquit …

Et encore cela ne suffit …

Car Libre d’être, enfin, et libre de Vivre, enfin, et libre d’Exister, enfin, et libre de conserver ces Libertés, enfin, encore faut-il conquérir celle du droit de la liberté « d’En Faire » …

Enfin …

Une lutte « d’Enfer » …

Celle que d’Ex-ister en Soi pour Moi enfin …

Et en fin des fins …

Et rien de tout cela encore ne suffit, car à quoi bon, en vérité ?…

Le droit à la liberté d’Etre, de Vivre, d’Exister, le droit à la liberté du Faire même …

Parmi les borgnes et les aveugles ?…

A quoi bon oui tout cela s’il n’y pas au moins (At least …) un regard complet, un seul mais « Un » pour reconnaître non pas le droit de ces conquêtes mais le mérite, et l’effort de ces mérites, et le juste, le légitime, le vital besoin, oserai-je, d’être reconnu de ceux-ci en Soi et en Ca pour Moi …

*

*

*

Dans le désert chaque conquête n’est qu’un mirage solitaire supplémentaire …

Une chimère …

Donc vide de Sens …

*

*

Aucun être au monde ne peut se passer de reconnaissance, de cette puissance complice d’un regard ’Identifiant’ …

Capable de prendre en Soi le Moi « Signifiant » de l’Autre …

Fût-il le plus brillant, le plus doué, le plus fort, le plus avisé, le plus talentueux, le plus conquérant, le plus « Fou » même …

Fût-il le plus téméraire …

Fût-il le plus sage …

Aucun Etre ne peut se développer en Soi et rester viable sans ce regard « Autre » …

Car sans un « Autre » reconnaissant du « Soi », il n’y a pas de possible identification du Ca en Soi par Moi …

Sans un Soi pour l’Autre pas de Moi pour Soi …

Pas de Don Quichotte sans Sancho …

Ni de Crusoë sans Vendredi …

Non plus de Dali sans Gala …

*

Aucun être au monde ne peut trouver de sens à conquérir le droit de créer des valeurs nouvelles pour son seul Soi …

Fût-il du Moi …

Futile de Moi ……

*

Dans l’absence d’un autre Moi qui puisse prendre pleinement en Soi et reconnaître, soutenir ces conquêtes, en répondre en les identifiant en Soi comme Moi de l’Autre et ainsi les lui signifiant comme ‘Etant’, le plus brillant, le plus doué, le plus fort, le plus avisé, le plus talentueux, le plus conquérant reste aliéné en son seul Soi à la quête du Moi …  Et la foultitude de borgnes et d’aveugles ne pourra résoudre ce dilemme … Car elle ne cherche pas la lumière …

*

Affligée d’une cécité endémique, chronique et crépusculaire, touchée d’une conformité somnolente, elle n’y a pas même renoncé …

Peu le voient ?…

C’est combien peu ???…

Il ne faut que peu ! …

Car il suffit que d’Un !…

*

D’Un En Soi de l’Autre afin que puisse s’y développer de l’Autre le Moi …

L’émoi ?….

Il y a, sans doute oui, de cela …

Il suffit d’Un, d’un seul regard, d’un Unique regard « Autre » pour le Soi interne du « Moi » conquérant …

Pour que tout s’éclaire et prenne enfin le sens qui vaille de continuer à lutter pour conquérir, préserver et conserver ce droit à créer de nouvelles valeurs …

*

Je suis obscure là ?

Non !

Je sais que je ne le suis pas …

Lors que disait Zarathoustra …

*

Toutes ces conquêtes, toutes ces luttes, toutes ces victoires du Soi sur Moi et du Moi sur Soi ne sont qu’autisme dans l’absence d’un Autre Soi reconnaissant du Soi de l’Autr’en Moi …  Car tout alors ne reste que sinistre aliénation du Soi par Soi, qu’un tête à tête infernal où seul censeur et signifiant le Soi règne Sur Moi …

La contemplation « internée » …

L’onanisme de la pensée …

Le « tain » de la transcendance …

La malédiction de n’Etre (ou de Naître) que dotée, que douée, et de ne pouvoir exploiter ces talents que dans une solitaire marginalité …

Effroyable …

Cette pénitente existence de n’Etre que Moi dévorée par le Spleen de l’Idéal …

Ce manque de « Répondant » …

Et de ne trouver nul écho d’un Autre au-dehors qui pourrait me muter hors de Moi pour développer tout Ca en Soi …

Me le signifiant …

Ce manque irrévocable de la Muse …

Ce vide de son éternelle absence …

Connaissez-vous ?…

*

*

Aucun conquérant ne peut se passer du « repos » de son Moi en Un Autre Soi pour se rassurer, pour se ressourcer, pour se rasséréner …  Car il ne peut Etre que jamais… Le reflet de son propre Soi … Car jamais le seul miroir de son Soi pour lui renvoyer son image conquérante ne lui suffira … Regarder dans ses propres yeux, plonger dans son seul regard, n’avoir face à Soi que Soi ne peut nourrir aucun guerrier …  Tant il est vrai que l’éternel écho de Soi vers Soi tôt ou tard le condamnera à l’aliénation du Soi par Soi … Et cette aliénation ne peut mener, tôt ou tard, qu’à l’anéantissement du Moi par Soi …  A quoi bon n’être Soi que pour Soi ?… Où en est le sens ?… Car qu’en est-il de Moi ?…  Croyez bien que je sais ce que je dis oui, et je sais que vous le savez que je sais de quoi je parle … Le précipice est sans cesse au bord de mes pas … Et la tentation est hallucinante de séduction des fois …

*

Rien n’a de sens dans le face à face de Soi avec le seul Soi ….. En l’absence constante du Soi pour l’Autre de Moi … Ce besoin cruel, incandescent, inextinguible de l’existence d’Un Alter que nécessite l’émergence de l’Ego afin de donner un sens aux conquêtes du Moi … Cette espérance incessante de l’Absolu, cette quête de l’inaccessible étoile là voilà, et ce durable manque d’Elle qui peut perdre le Moi du conquérant, lui ôter jusqu’au seul goût encore d’Etre Soi …  Bien des fois j’aurais aimé « Naître » qu’une plante … Ou un phasme …  Plutôt que de n’Etre que phantasme en devenir de mon seul « Moi » en Soi pour Ca … J’en suis si fatiguée … De ces éclats de lumières arrogants car insaisissables, virevoltants, se moquant, se dispersant dans l’éther des songes, semblables à l’intermittence de ces phosphènes passagers allumant par instants sous les paupières serrées la nuit abyssale à laquelle l’âme tente d’échapper …  Car à vouloir toujours découvrir encore et encore le sens du Soi rien que pour Moi tout cet « En Soi » devient non-sens … Formulation polie de la démence ?…  Ne me tenez rigueur d’aucune de ces peines …

*

*

Ne me vouez aux calendes de vous encombrer de tout Ca …

Qu’aucune affliction ne vous trouble …

Je voulais juste répondre …

Lors que disait Zarathoustra …

*

*

Et voilà que ma répartie est devenue large …

Et vers et strophes et rimes et couplets …

Il suffira d’un seul clic pour en fermer la page …

Pour lui tourner le dos  et l’oblitérer …

Et supprimer tout ceci afin que Ca ne « Soit » …

A nouveau plus que réalité pour mon seul Moi …

Lors que disait Zarathoustra ….

*

*

*

J’ai mille ans …

Le saviez-vous déjà ?…

*

*

*

*

*

*

MandraGaur’En Individu’Elle

*

*

*

*

*

*

(Lettres)

*

*

*

*

*

*

*Note : Je rappelle pour tout ceux que ça intéresse que ce que j’écris est protégé non seulement par la Licence Créative Commons mais aussi par la législation belge et internationale propre aux droits d’auteurs de même que par le dépôt des publications de ce blog (ou de tout autre de mes textes par ailleurs) dans les fichiers de la bibliothèque Royale Albertine à titre d’auteur belge repris dans les archives et déjà publié. Merci d’en tenir compte. Si des textes vous intéressaient vous pouvez me joindre par mail. La page d’accueil vous informe amplement à ce sujet de même que des normes, clauses et droits d’utilisation de mon oeuvre. -L’Auteur-

*

*

*

Publicités

Echanges et Partages...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s