D’illusions ?

*
*
*
 

*
*
*
*
Pardonner …
D’avoir rêvé ?
De m’avoir fait rêver ?
*
Bien sûr que oui en mon imaginaire vous êtes entré…
Mais qu’à cela ne tienne,
Ne sommes-nous pas deux à l’avoir souhaité ?
*
(Pauvres humains que nous sommes…
(Et si seuls toujours…
(Et si abandonnés.)
*
*
Tous …
Pauvres de nous …
*
*
Que faudrait-il pardonner ?
D’oser rêver sortir du carcan ?
D’un non-amour dans lequel nous sommes prisonniers ?
Comme de dire, oui, presqu’aliénés ?
*
*
*
*

Laissez moi vous conter …

*
*
*
*
C’est troublant déjà …
C’est troublant de lire de vous …
« Si belle » lui dit-il et « délicieuse » et « délicate » …
*
*
Ce que je lis de vous…
*
*
Comment se peut-il que des larmes ..
Puissent naître de quelques mots ?…
Si doux …
*
D’un inconnu …
De vous ?…
*
Comme d’un papillon qui répondrait à une étoile…
Filante.
*
Comme d’écouter un chant pour la première fois…
Qui vous prend le coeur par les sentiments et vous le broie…
Jusques aux larmes…
Ah les larmes voyez vous déjà …
*
*
Et je me moque de le dire non je n’ai pas peur de pleurer…
Devant la tendresse, devant la beauté…
*
Hier dans la nuit en vous écrivant,
J’écoutais un chant extrait du film « Babel » …
*
*
*
« Tu me acostumbraste »…
*
Je vous le traduis ?
Juste une bribe ?
Le voulez-vous oui ?
*
*
*
*
« Tu m’avais habitué à tant de choses ..
« Je comprenais qu’elles étaient merveilleuses.
« Subtil tu étais venu à moi comme la tentation..
« Emplissant mon coeur déjà d’anxiété.
« Je ne comprenais pas comment t’aimer…
« Et te laisser entrer sans pouvoir t’y garder…
« Dans mon monde si rare.
*
« Mais pour toi j’avais appris…
« Car pour toi je le voulais.
*
« Maintenant, je me demande,
« A voir comment tu m’oublies, me renies…
« Maintenant je me demande dis-moi je te supplie,
« Pourquoi aussi ne m’as-tu pas appris,
« Comment je devais faire pour vivre sans toi,
« Au milieu de toutes les nuits froides que tu me laisseras. »
*
*
*
*
(Et encore, là, c’est sans la mélodie.
Je ne sais pas si vous avez déjà entendu ça…)
*
*
*
*
Je ne pensais pas tant vous toucher.
Ni tant me sentir touchée je ne croyais …
Pourtant voyez …
*
*
Attention, me dis-je, grand danger, c’est vrai.
Danger de faire fausse route,
Danger de désillusion.
Le miroir brisé, la porte claquée.
Et seule dans le couloir sur les pas d’Alice,
Chercher à retrouver la clé pour en sortir…
Toute blessée …
*
*
*
C’est bien là le piège pernicieux …
Des grandes  amours qui encore ne se savent…
Mais se devinent…
*
*
Il me disait :
– « Ne croyez-vous pas que nous nous connaissons déjà…
– « Or que paradoxalement il nous reste tant à nous découvrir …
*
*
Mais oui tout et comment vous le dire …
La peur qui m’étouffe du désir du plaisir…
De partager ….
*
Avec vous…
Et moi…
Et tout…
*
L’amour c’est magique…
Mais quand il n’est plus là…
Il ne laisse plus même d’illusions…
Pour l’instant c’est tout ce que nous avons…
Pas d’amour…
Et une brassée d’illusions…
*
*
De la poudre aux yeux?
Car nos yeux n’ont encore rien vu…
Et pourtant…
(Il le lui murmure)
Ils ont beaucoup à se dire…
*
Je pleure …
*
*
– « Mais ne pleure pas ! » me dis-je ..
– « Car il n’est pas là.
– « Pour te voir.
– « Et te serrer dans ses bras.
– « Pour te contenir.
– « Ou pleurer avec toi …
*
*
– « Non !
– « Ne l »aime pas !
– « Non !
– « Ne l’aimez  pas ! »
*
J’ai crié ?
Oui …
Je le crois …
– « Ne l »aime pas ne l’aimez  pas ! »
*
Car il n’existe pas …
(Encore)
Pour toi.
*
Pour moi ?…
*
– « Attends ! » me dis-je…
(Encore)
– « Qu’il soit là.
– « Près de toi.
– « Pour tout ça.
– « Même si tu le sais… »
(Déjà)
– « Que cela ne se pourra… »
*
Même si …
Et je lui parle comme s’il était près de moi …
*
Ne pas partir ?
(Pour où aller)
Puisqu’il lui dit :
– « Restez. »
*
*
Et mon âme reçois la Muse…
Et mon âme lui réponds.
De ces mots dont j’use…
Et dont il est l’inspiration.
*
(Déjà ?
Oui, déjà !)
*
*
C’est moi qui parle à lui dire :
– « Tu pourras tout avoir.
– « Tu pourras tout me prendre.
– « Tout est pour toi.
– « Tout t’attend.
– « Tout est attente.
– « Tout est dans le temps que l’on se donnera.
*
*
Et comme si elle l’entendait lui dire comme en écho lui répondant …
*
*
– « Ne pleure pas, ma belle  précieuse, attends !
– « Attends, ma douce délicieuse, que je sois près de toi…
– « Que je te berce, ma délicate, en tes larmes…
– « Et qu’avec toi, sur l’impossible,
– « Je puisse pleurer tout contre toi,
– « Mêler mes larmes aux tiennes,
– « Et les transformer en sourires,
– « Pour un rêve inaccessible
– « Que nous ne vivrons pas. »
*
*
*
– « Pourtant vois ! » me dit mon âme …
– « Tu n’es plus seule …
– « Quelqu’un t’écrit.
– « Quelqu’un quelque part pense à toi.
– « Quelqu’un te dit des choses agréables à lire.
– « Quelqu’un te donne un espoir ?
*
*
Un espoir ?
Pour pire …
En choir …
*
*
Et  le vouloir pourtant et le vouloir déjà.
La chute de haut mais voler oui voler …
– « Puisque, » lui dit-il,
– « Si des ailes nous furent données …
– « N’est-ce pas que c’est pour voler ? »
*
*
Et cette peur sournoise qui se glisse en moi.
De retomber dans le néant et dans le noir.
*
– « Pourtant … » me dit-encore mon âme …
– « Quelqu’un te lit.
– « Et t’apprécie …
– « Et te réponds.
– « Et t’attends.
– « Et t’émeut.
*
*
*
Danger de faire fausse route.
Danger de se blesser aux désillusions.
*
*
*
*
Faudrait-il que je sois stupide pour le penser,
Pour le vouloir …
De partir, ne plus revenir et le laisser ?
Même si déjà oui je le sais,
Que d’épines et de ronces il nous faudra traverser…
Pour cueillir au firmament…
Juste quelques étoiles …
Quelques étoiles seulement.
*
*
*
*
*
*
*
MandraGaur’En Individu’Elle
*
*
*
*
(Journal – Avril 2010)
*
Pour les droits d’auteur, vous savez bien quoi n’est ce pas ?
*
*
*
Publicités
Cette entrée a été publiée dans A La Muse.

Echanges et Partages...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s