L’air de rien

*

*

*

*

*

*

*

*

En néerlandais il y a une expression qui traduit l’idée de celui qui dit les choses

– « l’air de rien » …

Nous disons en néerlandais :

– « Langs zijn neus weg ! »

Le long de son nez …

Un peu à la manière de ne l’avoir pas dit !…

Une phrase et ça y’est, « l’air de rien » elle met en mouvement tous les engrenages de ma pensée et sa laborieuse suite …

En français nous pourrions dire aussi :

– « Mettre le doigt d’ssus !.. »

*

*

L’écrit …

Publier hein ?…

*

*

Un jour j’ai reçu une lettre d’un éditeur me disant, en substance :

–  » Bien que scotché devant la puissance de votre écriture nous ne voyons pas dans quel rayon vous caser … »

Du moins quelque chose de très approchant …

Autrement dit il n’y a pas d’étagères pour moi dans les librairies ?… Autrement dit encore : Je ne suis pas vendable !…

Point Barre ?

Et comme je suis affligée d’une tare systémique, à savoir l’incapacité totale de me mettre en valeur, de « réussir » le coup, de ne pas « rater le coche », d’imposer mon travail, de le défendre même … Ne parlons pas de « me vendre », il n’en est même pas question, j’ai l’impression que l’idée me donne des hauts le cœur … Truc de nul !!! J’ai du mal à imaginer même !… Et comme j’ai une méchante tendance à ne faire que de briller dans la pénombre, ou presque … Comme si cela ne m’était pas permis … Ca coince … Je vous le dis !!!

De là à gager que je mourrai avant que verbes ne soient publiés alors que je croule littéralement sous les manuscrits !!! Y’a qu’un pas … Loin d’être franchit !!!… Conquérir la liberté de s’autoriser ?…

Désirer écrire POUR vaincre la peur de m’y autoriser ?

Je n’y avais pas encore pensé tiens à celle là, de liberté !!!

*

*

S’autoriser …

Et le désirer …

Et je la case où ?…

Après vivre, être, exister, faire, ………

Partager ?????

Ou alors, puis-je supputer qu’enfin …

Après vivre, être, exister, faire, partager je puis, enfin, être entendue comprise reconnue et qu’alors enfin viendrait le moment de l’audace, celle de me donner la liberté de ms’autoriser de Moi ????? Il me semble qu’une fois de plus c’est une question de regard … Et de la stérilité de sa seule compagnie … S’autoriser à quoi donc déjà ??? A divulguer du Soi ??? A s’ouvrir du Soi ??? Pour en dire ??? Pour en faire lire ??? Pour transformer en « argent » aussi ce qui me semble d’une dimension sacrée …

*

*

En fait …

Moi je trouve que l’écrit ne devrait pas être vendu …

Déjà rien que ça …

Comme les tableaux, les compositions musicales, les interprétations musicales, les actions théâtrales, cinématographiques, comme toute création artistique … Qui d’oeuvre devient produit !… Consommable !!! …

L’Art pour l’Art, et l’Art pour Tous !…

Voilà la mission …

Mais oui mais oui mais oui elle le sait bien va qu’elle rêve tout haut là …

Mais soit mais bon…

Il me semble que l’idée préalable de la « mise à prix » de l’œuvre crée une perversion originelle dont l’œuvre elle-même aurait à souffrir … Ouh la la je sens qu’il est temps que je m’arrête !!! J’ai trop à en dire sur ce sujet !…

Il me parait que c’est une offense à l’artiste …

Que de monnayer son œuvre …

Que de l’obliger à la monnayer aussi, pour survivre bien des fois …

Surtout eu égard aux « cours » des œuvres post-mortem de certains ténors !…

Nul quoi !…

Il me semble que l’artiste mérite un revenu qui le mette à l’abri et dans le confort pour pouvoir créer sans faim mais aussi, mais surtout, sans avoir à se soucier de « se vendre » donc de « devoir plaire » pour être « achetable » … Moi je crois que ça tue une bonne part du génie créateur … C’est une distorsion … Comme un parasite pathogène de la créativité … Il me semble que je pourrais publier avec aisance si je pouvais les donner, mes livres …

Ainsi d’ailleurs le libraire ne se ferait pas souci de savoir dans quel étagère me caser, puisque le livre serait donné, non pas vendu mais donné !…

Ni perte ni gain …

Ni perte ni gain ???

Que du bonheur !!!

*

*

J’ai coutume de dire que :

– « Moi ?… Je m’occupe d’Art et de Gens !… Et j’ajoute … Dans la foulée de ma tirade que l’Argent ben, comme dirait Oscar Wilde :

– « moins on en parle mieux il se porte, moins on lui court après mieux il vous rattrape … »

Et vu que je n’ai pas été touchée ni atteinte (est ce là chance ou malchance ?) par la fascination du Veau d’Or c’est assez aisé pour moi à appliquer comme exercice … Comprenez un machin pareil vous ???

Tout à fait à l’envers du décor elle la fille !!!

A contre-courant des courants !!!

Peste !…

Et je m’étonne que je rame !!!…

Voyez-vous ça ?…

*

*

Rions va …

J’adore faire rire moi !…

En fait je suis un vrai clown !…

Une comique !…

Et j’adore le rire dans l’écriture !!!

C’est comme de la haute voltige au Cirque !!!

Des prouesses …

De l’adresse …

De l’orfèvrerie …

Je trouve ça trop amusant les « feintes » écrites …

Notez bien, ça vient tout seul hein !… Pas d’mérite là pour dire le vrai … Ca s’enclenche tout seul dans ma cervelle … C’est comme si les phrases m’étaient dictées … Enfin pas tout à fait, mais quand même, les paroles sont en-dedans de moi … Elles s’agencent à leur gré … Je ne suis que leur scribe … Elles me prient de bien vouloir acter … En vérité, ce n’est pas moi qui ai l’Art des mots … Ce sont eux qui ont l’Art de moi …

*

*

Un dernier mot ?

Il y a déjà un p’tit temps que je « fréquente » l’idée d’oser publier cependant mais que faire et où aller d’écrits aussi distant de ce qui ordinairement se vend ?!

Souvent je suis Baba devant mes propres phrases … Je me demande bien d’où elles me viennent … Comme un jeu de « transparences » ….. Bruiné d’un jeu de brou de noix !… C’est fou la profondeur que ça génère dans le tableau de mes écrits souvent je me dis …  Des écrits que j’écris et qui s’écrie comme des trainées rouges sang de coeur blessé et d’âme égarée et puis des jaunes ah oui les jaunes là dans des formes d’assemblages et d’angles jaunes et ocres de lumière et de joie …

Ah la la me dis-je qui suis je moi de croire que l’on puisse trouver le désir de me lire ou trouver intérêt à mes coups de plume coups de pinceaux éthérés ….

Pffff …

Pareils à des blessures par inadvertance !…

Sûr que là je me dis les éditeurs vont bien se gausser, oui  bien s’amuser !…

*

*

Le savez vous qu’en Wallon « amusement » signifie « distraction » …

C’est un peu ce que je ressens dans le tableau de mes écrits … Des ‘distractions’ comme des assemblages mis les uns à côté des autres « comme » par distraction … Dont certains sont  blessants … D’autres distrayants ??? Comme un coup de griffe bleu-vert qui viedrait là se prélasser et vous plaire et vous distraire de ce qui est tenu pour un instant de nuances de rouge capiteux qui mettent partout le feu …

Je me plais beaucoup à écrire en vérité …

Je vous le dis ?…

Oui !…

Je vous le dis !!!!

Je crois n’être pas bonne à grand chose autre que l’écrit …

Est-ce malédiction ou survie ?

*

*

*

*

*

*

*

*

*

RED_BAKKARA

*

*

*

*

*

*

Pour les droits d’auteur voyez la page d’accueil

*

*

*

*

*

Publicités

Un commentaire sur “L’air de rien

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Danièle Boulard, Gershon Beaufils. Gershon Beaufils said: Il vrai que j'ai rarement lu une écriture d'une telle puissance. Suivez-la. #FF RT @RED_BAKKARA: L'air de rien: http://wp.me/pWdOT-gp […]

    J'aime

Echanges et Partages...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s