Calliope me retient

*

*

*

*

*

Je dédie ces vers à mon amie 
@DBoulard
Qui veille avec tant de sollicitude 
Sur mes quelques rares heures de repos
La remerciant au passage
De m'avoir offert cette si jolie image de

CALLIOPE

Aînée des Muses
Déesse de l'éloquence
Muse de la Poésie Epique. 

*

*

*

*

*

*

*

Pas de lune je rêve

C’est la nuit elle m’achève

D’une brume profonde

En désarroi évanescent

Sur l’onde floue

Sans trêve

D’un rythme lent …

*

*

*

*

Apparence de sommeil

Confondus de fatigue

Les doigts roides de froid

S’obstinant encore

A vouloir consigner

Des pensées

Déjà loin évanouies.

*

*

*

*

Trompant l’ennui

Le baladin à la musique

Blanche et ronde

S’agrippe aux croches

Vagabondes

Des boucles noires d’une Reine

Si nomade souvent.

*

*

*

*

Et le ciel flotte

Sur des ailes larges

Couleur d’opale

Où de brillantes lucioles

Telles des phalènes dérivent

Aux vagues des nues bleutées.

*

*

*

*

Fragiles fées

Aux auras de lumière

Vêtues de mantes brillantes

Où les astres pâlissent

Les reflets des danses

De l’onde captive de ses plis.

*

*

*

*

Alors que se lève

Aphrodite étincelante

Irradiant la voûte étoilée

De ses voiles évanescentes

S’accrochant aux confins

Des désirs éperdus.

*

*

*

*

*

*

*

*

RED_BAKKARA

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Droits d’Auteur

Page d’Accueil

*

*

*

*

*

*

*

Publicités
Cette entrée a été publiée dans A La Muse.

Echanges et Partages...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s