Et perdue …

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Tout à coup corps à corps éperdue coeur à nu s’élever au ciel à toucher les nuages ah je gage que tombent de la page les lettres tracées d’une encre bleutée écrites coeur en liesse des images d’allégresse d’instants libres à perte d’haleine que se brisent donc les chaînes et que s’envole que décolle de l’attraction vent dans les voiles attention le souffle du chant en canon et pourtant dans la magie du présent dont le temps ah  le temps est absent des rêves d’euphorie se gonflent se soulèvent murmures portés par les ailes de la liberté …

Et s’en vont tournoyer farandole s’écrier les rires d’enfants sages encore avant d’entrebâiller le couvercle de l’écrin où la peine ira plonger et le souffle s’égarer s’amenuiser à se perdre dans les tourments des destins que soulèvent les jours que closent les nuits que s’embrouillent en lacets noués serrés sur la gorge ah comment apprivoiser les blessures les garder les transformer en trésor les planter dans le décor et n’avoir de cesse que de danser batifoler encore prendre le mors s’élancer ah ne plus toucher terre jamais rester suspendue légère …

*

*

M’enivrer …

Respirer l’air inhalé

Dans la stratosphère tout là-haut,

Devenir oiseau sans rien d’autre espérer …

Que de voler … Éperdue …

*

*

*

*

*

*

MandraGaur’En Individu’Elle

*

*

*

*

*

Droits d’Auteur : Page d’accueil

*

*

*

*

Publicités

Echanges et Partages...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s