Libereco ?…

  • *

  • *

    *

    *

    *

    *

    *

  • *

  • *

  • *

    *

    *

    *

    *

    *

*
Liberté…
*
*
Le beau mot oui…
Liberté chérie, liberté amie
Gravé en bas-reliefs aux frontons
Chanté et dansé sur tous les tons
Qu’ils nous disaient…
J’te d’mande un peu de quoi on parle ici,
Allons l’ami,
Quelle est cette fausse fable fourbe 
Qu’ils nous content ?…
Or que nous voilà enrôlés, étiquetés
Dans des fichiers administrés,
Et gouvernés, et surveillés,
Drillés; et pire même; 
Menés au pas cadencé,
Bien gardés, bien ordonnés, 
Bien recensés, 
Tatoués comme des veaux 
Stabulés,
Portant bât tels des chevaux,
Rangés pareils à des poulets déplumés,
Isolés dans des clapiers à bon marché.
*
*
*
*
Ne m’faites pas rire vous m’faites injure,
Cessez donc vos adroites jongleries de paroles
Vu que je sais …
Inutile d’encore espérer me la bassiner
Ma cervelle est épuisée, criblée,  
Ecoeurée
De vos odieux et sirupeux discours imposteurs
Fins préparés, abjects car mensongers, ampoulés, 
Des fois que sans vergogne 
Vous m’auriez imaginée
Crédule devant vos assertions falsifiées,
Gobant sans rechigner ni mâcher 
Vos couleuvres
Allez ! Armées schyzo-freinée,
Gens, moutons et pions, piétailles,
Hordes et masses, populaces,
Tendez loin vos cous à la tenaille des pieuvres
*
*
*
*
*
Egalité…
*
*
Qu’ils nous serinent,
Sans gêne aucune oui et sans hontes,
Egalité scandée à voix fortes,
A voix claires et hautes
Dans leurs slogans politisés
Parole déclinée fonction de leurs partis,
De leurs clans et intérêts,
De quoi parlent-ils si ce n’est de division,
D’injustice, de dissensions, d’iniquité ?
Egalité allons donc…
Laissez moi rire bande de troufions,
Où est-elle cachée ailleurs l’égalité
Que dans vos conciliabules,
Qu’entre ces liasses de dollars
Que vous êtes une poignée à vous partager
Or que le pauvre peuple s’éteint de misère,
De pollution mentale,
De névrose et de désespoir dans des mitards.
*
*
*
*
Vous m’faites gerber z’élites z’élues qui nous portez,  
Nous menez, nous poussez tous, acculés, 
Contre les murs, contre nos frères, contre notre gré
Aux spectacles publics de tueries collectives 
Et organisées …
Que nous laissons faire de nos silences forcés,
Bouches muselées, complices bâillonnés, 
Surtout n’allez pas espérer,
N’y croyez pas même ce serait fâcheux,
Qu’encore je garderais inaudible, 
Non perceptible,
Scellé en moi cet impérieux défi
De dénoncer la censure de vos dictatures
Face à laquelle chaque jour s’empirant
Mon âme peinée s’alourdit …
Et me hèle vers le désert des oublis.
*
*
*
*
Fraternité…
*
*
Qu’ils nous annonçaient…
Fraternité ce vocable joli devenu sacrilège,
Fallacieux et perverti,
Ecoute moi bien triste citoyen trompé
Si tu n’as pas compris encore
Ces démones manigances
Où nous sommes  leurs otages devenus,
Proies vives et ferrées,
Casernées, embrigadées
Embrigadés oui je le dis,
A nos corps à nos coeurs défendant,
Affublés d’oeillères,
Public menotté et impuissant,
Face aux tourmentes fratricides
Où seuls chacun de notre côté
Nous acquiesçons, muets,
Langue molle de responsabilités endémiques,
Subissant, mortifiés, leurs lois acides.
*
*
*
*
Tricheurs et traîtres, profiteurs,
Spéculateurs, tueurs car assassins,
Banquiers, dirigeants, puissants !…
Gare !
Dorénavant soyez en informés et assurés
Je pousserais la beuglante
Verbalisant cette suave et sordide survivance
Dont mes semblables sont de plus en plus touchés
Et comme d’un virus affligés
Insoutenable encore de me tenir à carreau,
Figée dans le panneau…
Il me faut éructer, dénoncer,
Briser le carcan aliénant 
De nos mièvres connivences
Où le dégoût aux lèvres, 
La rage au ventre de soir à matin
*
*
*
*
Nous,
Humains,
Libres,
Egaux et Frères
*
*
Expirons …
De cette coupable inertie d’indigence.
*
*
*
*
*
*
*
MandraGaur’En Individu’Elle
*
*
*
*
*
*
*
*
Droits d’Auteur – Page d’Accueil
*
*
*
*
*

Publicités

Echanges et Partages...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s