Afin que je puisse.

Comment vous réveiller, peuples ?

Comment vous faire comprendre que déjà sonne le glas ?

Comment vous sauver malgré vous puisque vous ne bougez pas ?

Dites…

Mais dites le moi.

Afin que je puisse.

Comment vous secouer, peuples ?

Comment vous extraire de vos tanières et chaumières ?

Comment vous faire entendre le danger puisque vous n’écoutez pas ?

Dites…

Mais dites le moi.

Afin que je puisse.

Faut-il vous épouvanter, peuples ?

Faut-il vous décrire l’horreur des terreurs et des cris ?

Et vous rappeler qu’ils tueront vos mères, vos pères, vos petits ?

Dites…

Mais dites le moi.

Afin que je sache.

Ce soir, pour vous, peuples…

Pour nous tous, pour nos enfants et nos demains.

Mon âme de peurs chavire et mon cœur d’angoisses est étreint.

J’écoute…

Mais n’entends rien.

Car vous ne répondez point.

MandraGaure

Marchienne-au-Pont

Ce jeudi 7 août 2014

Publicités

Echanges et Partages...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s