Sédition…

Qu’adviendra-t-il de nous
Lors qu’aux confins de nos tolérances
Se lèveront les désirs de faire jaillir
Les vents violents de nos révoltes ?
Quand indignés, et sans patience encore,
Sans espoirs autres que la rébellion,
Nous nous dresserons
Face à nos ennemis sans visage,
Qu’en sera-t-il de nous ?
Lorsque nos sagesses érodées,
Nos limites atteintes, acculés, dos aux murs,
Levant les étendards de nos protestations,
Que feront-ils de nous ?
Quand nous ferons front,
Et nous insurgerons, laissant nos foyers ;
Quand nous prendrons les armes,
Face aux leurs,
Quel sera notre sort ?
Quand la colère du Juste déferlera sur les pavés;
Quand exacerbés nous aurons perdu raison;
Quand nous serons mis en joue
Par nos tortionnaires…
Tant de deuils
Jalonnent les sentiers des insurrections ;
Taraudent les mémoires ;
Tant de causes légitimes baignent,
Muettes, dans le sang.
Je vous parle !
Attendrons-nous les heures extrêmes
Où, écorchés vifs, saignés à blanc,
Nous scanderons, face aux fusils, ce seul mot :
« Pain ? »
Oblitérant l’autre vocable,
Magique pourtant,
Que nul,
Car nulle part,
N’entendra plus résonner
Sous le brouhaha des combats
Et des luttes planétaires :
« Paix ! »
MandraGaure

Marchienne-au-Pont ce 1 Juillet 2014

Source de l’image → Blog’Ami :

Et si la masse des lois d’un État était le grimoire d’un Ogre ?

L’Image :

« Golem vs Mech »

Publicités

La flûtiste …

*

*

*

*

*

*

*

On Tuesday 20th July 2010

@Caffe_Rouge said:

Je jouerais oui …

@le_funambule …

*

*

Je prendrais ma flûte et j’irais aux bords des villes comme le joueur de flûte d’Hammerlin, et je jouerais et tous les rats, les hypocrites, les malins et les vilains me suivront et entreront dans le rocher et je jouerais et le rocher se refermera et les méchants et les vilains et les malins et tout ceux là qui ne font pas que le bien et pire ils seront enfermés dedans …

Et puis je prendrais mon sax, ou mon violon et je jouerais et tout le monde dansera et nous ferons la fête jusqu’à la nuit …  Et il y aura plein de musiciens, et ils sortiront tous leurs instruments, et il y aura de la musique de la ville à la campagne et partout ce sera la fête et partout les humains se taperont dans les mains …

Et puis quelqu’un viendra près de moi quand mes doigts seront tout gourds d’avoir joué trop et que tellement j’aurai tapé du sabot que je n’aurais plus de pieds et il me dira :

 » Viens,

viens je t’ai fait un lit grand

comme celui du fleuve

et large

comme un champ de blé …

Viens te reposer … »

Et les ailes des anges enfin viendront m’aérer le front et un prince me donnera un baiser qui mettra tous mes rêves en couleur et je m’endormirais tout doucement pour ne jamais plus me réveiller et on viendra me voir à la dérobée et tout ceux qui me verront l’archet encore à la main dirons :

 » Dommage …

Elle méritait tant d’être aimée … « 

Mais ça passe vite la vie …

Et tout le monde déjà m’aura oubliée …

Ce qui restera,

Peut-être,

Ce sera ma musique

Gravée sur les murmures du vent …

*

*

*

*

*

*

MandraGaur’En Individu’Elle

*

*

(Gazouillis ?…)

*

*

*

*

*

*

Note : Je rappelle pour tout ceux que ça intéresse que ce que j’écris est protégé non seulement par la Licence Créative Commons mais aussi par la législation belge et internationale propre aux droits d’auteurs de même que par le dépôt des publications de ce blog (ou de tout autre de mes textes par ailleurs) dans les fichiers de la bibliothèque Royale Albertine à titre d’auteur belge repris dans les archives et déjà publié. Merci d’en tenir compte. Si des textes vous intéressaient vous pouvez me joindre par mail. La page d’accueil vous informe amplement à ce sujet de même que des normes, clauses et droits d’utilisation de mon oeuvre. -L’Auteur-

*

*

*

*

*


Juste ce mot …

*

*

*

*

*

*

*

*

Comme viendraient danser devant tes yeux des croches, des doubles croches et des triolets …

Un jour je les ai senti qui s’évadaient de mes doigts vers ma plume et ma tête s’en trouvait mieux …

On me la dit et encore dit :

 » Ecris « 

( J’ai presqu’envie d’ajouter ‘Mille Dieux ! »)

Ben oui milles dieux, écris enfin bon quoi !

*

*

*

Il y a trop de ces mots qui traînent dans ma tête.

Des « on-dits » des non-dits » et des « pas à dire » …

Plutôt souvent …

J’ouvre les vannes, je paye mon papier, mon abonnement sur le net et mes encres désormais cartouchées ce qui me permet tout de même des fois de me payer quelques flêchettes tu n’crois pas ?…

Arthur ?…

Il y a du papier à vendre, de celui à donner.

Le mien est à prendre et pas à laisser.

Appelle moi Jonathan, ou Quichotte, ou Vincent ou Jeanne ou même Rosa, je suis caméléon, je suis bouffon mais pas du Roi !…  Je marche le coeur dans le ciel,  les yeux au sol …  Pour y glâner le vrai, le moins vrai et le ras-le-bol …  J’ai horreur des grenades, horreur du sang, des coups, des cris, des abus, des tortures, des vilénies que l’on endure …  Je m’insurge contre l’usage de la méchanceté …  C’est pîre que les coups et fait mourir à feu doux.  J’aime la vie oui et les humains même s’ils m’écoeurent …  Et je ne peux garder tout le temps scellés en moi les odeurs, les couleurs et les clameurs du non juste qui fait colère.  J’en ai marre de grincer des dents toute seule dans mon coin, ou d’entendre grincer les dents des éternels muets …  Grinçons ensemble …  Ca fera grincer qui voudra, rire (jaune) celui qui comprendra, sourire celui qui doutera (plus pour longtemps) …  Mais c’qui m’importe en fait pas vous ?… C’est réagir …  Porter la soumission ne peut s’accepter dès lors qu’on la sait porter …

*

Ou alors on va dire que c’est que tu aimes ça quoi ?…

*

*

*

*

MandraGaur’En Individu’Elle

*

*

*

Note : Je rappelle pour tout ceux que ça intéresse que ce que j’écris est protégé non seulement par la Licence Créative Commons mais aussi par la législation belge et internationale propre aux droits d’auteurs de même que par le dépôt des publications de ce blog (ou de tout autre de mes textes par ailleurs) dans les fichiers de la bibliothèque Royale Albertine à titre d’auteur belge repris dans les archives et déjà publié.  Merci d’en tenir compte.  Si des textes vous intéressaient vous pouvez me joindre par mail.  La page d’accueil vous informe amplement à ce sujet de même que des normes, clauses et droits d’utilisation de mon oeuvre.  -L’Auteur-

*

*

*

Pantomime …

*

*

*

*

*

Babylone

Babylone

*

*

*

*

*

Larbine toi larbin tu t’débines les cloches radines viennent de sonner au turbin tu badines ne laisse pas trainer ta copine aux quatres coins de la ville il y a des vilains et vils tapins de jeunesse le temps presse mets les bouts radine et plus vite que ça il n’y a plus de pain sur les planches la tour penche et toi tu n’as rien vu tu cours sans regarder le bus il vient d’arriver mais tu chantes la bouche ouverte à regarder voler les oiseaux vraiment tu fais semblant tout le monde marche le nez à terre avale la poussière et les émanations de pollution non ce n’est pas délectation de te voir là à bailler et débiter des sornettes qui ne feront pas même siffler les serpents va droit devant la porte est ouverte il n’y a pas de clés et pour ta copine t’en fais j’irais j’ai un coin de trottoir pour elle dépêche toi tu n’es pas encore parti suis le bus il connait le chemin lui c’est là-bas qu’on t’attend à t’user la vue et le rêve dans un boulot de merde où tu crèves juste pour t’assurer de payer ton ticket de bus pour y aller pas vrai que tu le sais et que c’est pour ça que tu traînes mais en plus tu ne bouges pas quoi tu dis que tu t’insurges et moi je dois l’avaler cette purge non attends je les appelle personne ne s’autorise à changer la donne, la mise, ou tu suis le bus ou on te pend je te vise et ne fais pas semblant maintenant ils arrivent si je les appelle et ils viendront …  Tiens la voilà elle s’illumine regarde de l’autre côté de la rue ta copine on la croirait saupoudrée de paillettes c’est radioactif ces reflets elle arrive alors pas besoin de te rappeler tu as compris ton nez à terre et suis !…  Je la garde près de moi tu verras ensemble nous viendrons te voir…

*

*

*

*

*

*

MandraGaur’En Individu’Elle

*

*

*

Note : Je rappelle pour tout ceux que ça intéresse que ce que j’écris est protégé non seulement par la Licence Créative Commons mais aussi par la législation belge et internationale propre aux droits d’auteurs de même que par le dépôt des publications de ce blog (ou de tout autre de mes textes par ailleurs) dans les fichiers de la bibliothèque Royale Albertine à titre d’auteur belge repris dans les archives et déjà publié.  Merci d’en tenir compte.  Si des textes vous intéressaient vous pouvez me joindre par mail.  La page d’accueil vous informe amplement à ce sujet de même que des normes, clauses et droits d’utilisation de mon oeuvre.  -L’Auteur-

Nous voyons …

*

*

*

*

*

*

*

… parce que nous sommes …

Lucides

*

*

*

Nous voyons ...

Nous voyons ...


*

*

*

Nous entendons, parce que nous sommes dotés d’une ouïe interne qui entend les ultrasons, les bruits de fond, les parasites …

Nous comprenons parce que nous avons hérité d’une âme qui enregistre, qui capte et absorbe le réel dans sa cruauté, dans sa réalité …

Et cela est insupportable …

Il faut donc rendre cela supportable pour ne pas en périr …

Inutile d’aller chercher le désert sous le ciel Mauritanien …

Le désert il est là, devant nous, devant toi …

Et nous le savons tous, et je le sais …

Il suffit d’ouvrir la porte …

C’est terrible …

Il m’a été dit que je salissais les héros …

Dans l’après-midi d’hier, car regardez comme la nuit avance et que déjà nous sommes aujourd’hui, dans l’après-midi dis-je d’hier je réfléchissais à cette phrase que l’on m’adressait un jour  …  « 

*

 » … Je t’en prie, ne salit pas mes idoles. Je sais que rien n’est parfait dans ce monde, c’est pour ça que j’ai besoin de rêver… « 

*

Il s’agissait de Rimbaud et de Lawrence d’Arabie je crois ? Oui … Ils furent de mes idoles aussi en un temps révolu … Et puis un beau jour le rêve s’est brisé … Et je me suis retrouvée sur le cul ! Je ne veux pas casser ni salir les idoles … Je ne casse ni ne salis rien jamais … J’ai horreur de la profanation … Je déteste la violence … Et l’agressivité me répugne ! Et j’ai un grand respect pour le sacré …

Mais ils furent humains … Et sans nul doute eux aussi ont du livrer un terrible combat pour suivre le chemin qu’ils ont suivi … Je ne veux pas non plus tenter de vous dépouiller de vos rêves … Mais le rêve n’est pas là où vous le placez … Ce rêve là est un écran (de fumée ?)  tissé entre Soi et la réalité que nous ne supportons pas ou plus de constater ni d’aborder …  Et nous le savons …

Il y a un rêve, un vrai !  Il est en Soi ! C’est Soi le rêve, c’est Soi notre rêve à chacun !  Car en Soi gît quelque chose que nous devons aller chercher … Peut-être qu’il nous faudra l’excaver …  Je ne sais …

J’ose parler de la sorte parce  j’ai mille ans, parce que  j’ai traversé le désert totalement, que  j’ai vu les flammes de l’enfer et que j’ai bien du mal à trouver mon visage dans le miroir …  J’ai été éclatée très jeune en mille morceaux, à l’instar de Challenger … Et j’ai fait ce que j’ai pu pour tout recoller …

*

Pour vous donner une idée, je suis héritière d’une histoire « à dormir debout » …  Juive-hongroise par ma génitrice et flamande par mon géniteur je suis née …  Mon grand-père maternel a fuit la Hongrie et les nazis à pied par les bois avec ses deux enfants, dont ma génitrice, sur le dos …  Il était professeur d’université à Budapest …  Il est devenu mineur dans les mines de charbon du Limbourg et est mort de la maladie du charbon …  Pour se cacher des allemands il a épousé, en seconde noces, une allemande ben oui !!! C’était son meilleur alibi !…  Il perdait ma grand-mère maternelle, institutrice et pianiste, suite à l’exode dont elle ne se remettait jamais …  Il fallait protéger les deux enfants et survivre tout en évitant les camps …  Cette allemande n’a eu de cesse de torturer ses deux enfants du premier mariage, donc ma génitrice et mon oncle, son frère …  L’horreur …  Dont ne pouvait que sortir l’horreur …  Pour les descendants de cette histoire …  Dont moi …  Mon grand-oncle maternel, frère de mon grand-père, était violoniste de haut niveau …  Il était resté en Hongrie  …  Il a connu les rafles, puis les camps dont le dernier, Birkenau, dont il est revenu …  Survivant …  Pesant 37 kilogs et n’ayant plus ni oreilles ni doigts !…  Les nazis les lui avaient coupés parce qu’il refusait de jouer dans l’orchestre du camp lors des « mises à mort » massives …  Il est mort sept mois après son retour …  L’atrocité  …  Ce genre d’atrocités qui laissent de telles séquelles que les descendants en sont marqués et victimes à tout jamais …  Dont moi …

Ce sont là des héritages gravés au fer rouge, pérenne, et dont on ne se « remet » pas…  Force est de « vivre avec … »

Voilà un gros titre de ce que fut et a fait une partie de la trame de la genèse dont je suis héritière, un des fils conducteurs d’un drame complet … Je raconte ces bribes timidement … Elles sont cassantes comme la nacre et fragile comme le cristal … Prenez en soin …  C’est juste pour que vous sachiez que je reviens de loin … De très très  loin … Mais je suis là , vivante, vaillante, battante et riante aussi ! Un vrai clown moi !!! Et j’aime les humains …  Et j’aime la vie …

*

Ce que j’ai l’envie de vous dire …  En venant par ici vous voir… (Ben oui … Je viens vous rendre visite et prendre le thé et clavarder …) Ce que j’ai l’envie de dire c’est que là où l’on place de mauvaises colères et des dégoûts nous perdons le meilleur de nous-mêmes en puissance et en énergies …

Me vient à l’esprit là Che Guevara…  Il s’impose brusquement en filigrane entre mes lignes …  Lui il a pris le maquis ! J’y songe depuis bien longtemps moi aussi … Mais seule l’on est rien !  Il a eu besoin de tous les résistants autour de lui et de l’adhésion d’une bonne partie du peuple pour  pouvoir agir … Mon idée de créer un livre, comme un recueil de nos pensées et échanges sur Twitter,  m’est venue en lisant tout ces Tweets qui tels qu’ils se déroulent sur la Tweet « Ligne du Temps » comme je l’appelle restent stériles, donc dérisoires et inutiles …  Il nous font réfléchir au moment où nous les lisons et puis c’est bon …  Pourtant ils sont pour grande majorité, tels qu’ils paraissent devant mes yeux, animés  de l’illustration évidente du désir d’avancer, du souci de l’avenir de l’humaité, de l’overdose de malversations, de distorsions et de perversions du système que nous subissons …  Et de ce fait m’ont donné un véritable débordement d’espoir …

Le Net est un véritable outil de dissidence qui permettra aux révolutionnaires (que nous sommes tous dans l’âme) à « faire » la révolution !

C’est une espèce de maquis …

Ce maquis que j’ose ainsi prendre de la plume et proposer d’occuper avec un maximum de maquisards soucieux de la cause humaine et de ses devenirs et à venir …  Car cette cause, la seule qui puisse nous réunir tous aux quatres coins du monde, est urgente à défendre et à placer dans les priorités absolues et premières …  Travailler sur la cause de l’avenir humain est une motivation universelle et en tant que telle comprise …  Cette cause a besoin d’hommes et de femmes ayant de la trempe…  Qu’importe qu’il y aie des « dissidents à cette cause » …  (Car devient alors dissidente l’exception qui ne peut envisager de s’unir et se solidariser pour elle).  Qu’ils continuent de ramper !…  Le Che lui aussi voyait bien ramper des cloportes, des serpents, des asticots et des larves !  Il était médecin en plus et il en connaissait un bout sur l’humain et ses manières et manigances possibles, potientielles, diverses !  Et c’était un colérique le Che… Et il avait en lui des tonnes de colères, de rages et de dégoûts !…  Bien sûr et qui n’en aurait pas dès lors qu’il ouvre grands les yeux et qu’il voit !…  Mais il est parvenu à les transcender le Che …  C’est une obligatoire gymnastique de l’esprit du révolutionnaire que de conserver dans le tableau des potentialités et des risques les « impondérables à gerber » mais sans qu’ils ne deviennent ni une raison de levée de boucliers éclectique pour les exterminer ou les faire passer par la guillotine au moins ni non plus qu’ils deviennent un frein à la cause …  Sûr que le Che, bien plus que moi, avait l’arme entre les dents …  Et que ces intentions étaient assez claires … « Si tu empêches la révolution de se faire et que dans mon chemin vers elle tu m’entraves, je peux te tuer … » Certes oui et pas que lui nous le savons …  Mais avant de décider de vouloir ou pouvoir ou devoir éliminer certains opposants à la cause il était médecin et donc jusqu’à la mort il le fût, et c’est comme médecin en fonction qu’il s’est levé, qu’il a jeté son stéthoscope sur son bureau et qu’il est parti vers les montagnes …  Excédé … Pas en tant que tueur !… Et accompagné de ceux qui croyaient en lui ! Et bien sûr se fûrent des traîtres, donc des larves, qui l’ont assassiné !!!  Des larves à la solde de la CIA …

A ce titre il est et reste un des plus forts symboles de la révolution et du maquis, et à l’instar des maquisards espagnols il pratiquait avec ses troupes le principe de la « cogitation intelligente » et les maquisards durant les jours d’attente et de planque lisaient, s’instruisaient, apprenaient à comprendre pourquoi ils combattaient, quelles étaient les causes profondes, les racines ayant provoqué les raisons pour lesquelles ils combattaient…

Che Guevarra est MON « idole » !!! Façon de le dire …  Soit …  Pas un gourou ni un Dieu, mais un exemple fort et vivace dans mon mental … Une de mes rares  et indéfectibles « idoles » !  Non pas que je vénère et idolâtre mais bien que j’admire et dans l’image duquel je trouve de la force et de la conviction, des enseignements et des motivations. Je rêve comme lui de prendre le maquis ! Depuis toute petite j’ai en moi cette pulsion, ce désir, cette envie … Prendre le maquis …  Faire squetter la baraque oui mais par la révolte, la verbalisation des raisons de celle-ci et la mise à jour de ses causes… Et j’attends depuis lors …  Sans doute que tout ce temps d’attente était un temps de mûrissement …  Et que la colère devait devenir une épure pour ne pas tomber dans la haine et la violence …

Et peut-être que ce jour approche …  Peut-être même qu’il est proche …

Je crois que le maquis aujourd’hui n’est plus dans les montagnes mais qu’il s’étend entre les pages du Net !  J’y crois …  Et je pense que voilà un sens au sens …  Voilà une mission à accomplir … Éructer nos dégoûts, dénoncer les abus et les dysfonctionnements certes, mais plus de manière volatile, stérile !  Plus en simples coups de gueule qui s’en vont mourir dans le néant !…   » T’as fait ta p’tite colère ?…  Allez, va te coucher maintenant !… » …  Non, pas de cette manière là …  Il est question d’éructer à présent, et tous ensemble, de travailler à l’analyse des causes, des effets des causes, des raisons donc in fine pour lesquelles tous ensemble nous sommes bien d’accord qu’il est l’heure de renverser une poignée de fausses idoles qui continuent de mener par le bout du nez des millions de gens …  Des braves, des sages, des lucides, des intelligents, des doués, des gentils, des généreux, des intelligents, des courageux même si parmi tout ceux là traînent des méchants, des bouseux, des vilains, des menteurs, des tricheurs et des gros saligauds  …

Majorité sont pères et mères de familles ayant la force et l’endurance de conduire un foyer, de faire grandir leurs progéniture, de pratiquer un métier, de se coltiner à des revers;  Ces êtres qui font le monde d’aujourd’hui …  Et qui voient, et clair !  Des aïeux aussi, ceux qui ont la sagesse, qui ont l’expérience, le savoir de leurs connaissances; Le monde d’hier …  Et qui voient, et clair ! …  Des adultes en devenir aussi, les enfants, les adolescents, les jeunes adultes; Ceux qui feront le monde de demain …  Et qui voient, et clair !…  Oui l’heure est venue et nous avons en main les outils pour mener cette quête …  La seule valable et modulable pour tous : L’Avenir de l’Humanité … L’heures est venue de renverser par la force du dégoût exacerbé par la connaissance des faits ces fausses idoles …  Pour soigner nos âmes !…

*

So we saw ?…  They fucked us ???

Than …  Let’s fuck them now !…

*

C’est notre tour !… Non pas pour aller à la prêche et tenter de sauver les âmes humaines ni non plus de tenter convaincre ou enrôler ou ‘transformer’ ceux qui ont tenté, et sont parvenus pour part et à notr’âme défendante oui, à nous les corrompre par la force des faits accomplis menant au désastre d’aujourdh’ui, non  …   Mais pour rendre à nos âmes le sens et le goût de la motivation donnant le désir d’ensemble « s’en sortir »…  Nos âmes ?…  Nos âmes humaines oui …  Non pas pour les sauver et leur donner l’accès à un quelconque paradis …  Non … Nos âmes à nous, nos « Etances » propres, nos EtreEnSoi que nous sommes, instinctifs, intuitifs, informés et avertis, nos Etres Internes, nos EnSoi à tous …  En leur donnant « du grain à moudre », en les éclairant de l’analyse critique fondée sur la vérifiction des causes, des effets et de l’urgence à agir …  Je crois que la motivation première de tout révolutionnaire est de mettre fin à sa colère …  Celle que provoque l’excès de lucidité …  La colère du juste !  C’est ce que je ressens …  En moi …  Si je n’agis pas, si je ne dissème pas ma vision des choses, si je ne puis la confronter à d’autres visions des choses rien ne se pourra et pire encore je resterais muselée dans ma colère …  Et c’est dangereux …  Ça craint l’implosion tôt ou tard non ?…  Tous nous avons une colère qui gronde en nous et tous nous avons pour cela de multiples, d’innombrables raisons devant nos yeux …

Et nous voyons !…

Nos colères sont Justes …  De l’ordre de ce qui est juste …  C’est « La Colère du Juste » …  De celui, de ceux, de tout ceux qui voient, et savent et comprennent et ne peuvent plus d’aucune façon accréditer ce qu’il savent et voient et comprennent !  Nous pouvons la faire fructifier cette colère … Car ce sont colères saines et salubres que les nôtres … Elles ne peuvent que renverser … Vers l’extérieur … Le mal de la conscience exacerbée de ce qui nous vient de l’extérieur … A les laisser grandir en nous-mêmes, les colères, sans leur donner d’issue, elles finiront par avoir notre peau …  Mais en les projettant vers l’extérieur en les verbalisant et en leur donner un nom, des noms, des signes de reconnaissance vérifiables  …  Alors c’est leur peau que nous aurons !!!  Non pas pour leur mettre la tête au billot comme le préconisent certains se noyant dans les extrêmes de colères grossières et non affinées d’analyse, mais juste pour imposer, par la force du nombre, que soit prise en considération la parole populaire, celle de la masse, de tous ces êtres qui ont les compétences et les pluridisciplinarités et les polyvalences requises pour participer de la gestion de la cité ..  J’ose dire cela et je l’affirme !  Haut et Fort …  Parce que je crois que c’est le seul chemin à emprunter …

La mise à jour des faits, l’analyse de ceux-ci et les résultats proposés pour y remédier …

J’ose oui le dire …  Et même si une balle venait à me toucher entre les omoplates, je n’ai pas peur … J’ai tellement vu la mort en face et depuis tellement jeune qu’il m’étonnerait fort qu’elle ne vienne me prendre avant que d’avoir pu accomplir cette mission !  Renverser à l’extérieur tout ce qui fait mal à l’intérieur ! Ou tout ce qui va mal à l’intérieur …  Sonder les mécanismes et les perversions pour les redresser …   De manière que cela soit enfin profitable au plus grand nombre …

J’ai écris, me suis défoulée oui, c’est vrai … La nuit est levée, j’entends les oiseaux chanter, une fois de plus j’ai zappé le sommeil … Je suis venue vous parler comme à des amis … Car n’est ce pas que nous sommes amis !?

*

Là où nous sommes arrivés en cette humanité nous n’avons plus rien à perdre parce qu’ils ne reste plus qu’à gagner !

Perdre ce n’est qu’en restant enfermé dans la colère … Gagner c’est l’exprimer et la faire valser au dehors pour qu’elle éclate et fasse voler en l’air tout ce qui nous parait, légitimement et sensément, aller de travers … Tous n’ont pas cette trempe, cette folie en tête de vouloir « sauver le monde » …  Et pourtant tous nous portons en nous une lampée de cette trempe, un brin de cette folie …  Et tous nous sommes acteurs dans notre système et donc potentiellement facteurs de changement sur notre système …  Voilà une de mes phrases fétiches que je ne cesse de seriner …  Elle m’est chère parce que pour moi elle résume bien ma vision des choses … Tous ne peuvent conduire …  Mais tous désirent de certitude que la conduite nous mène vers la pérennité humaine …  C’est l’instinct de conservation qui le veut …  Beaucoup peuvent s’aventurer hors du bois dès lors qu’ils ont un bon guide …  De ceux qui savent « que les bons chefs ont besoin des autres » …  (Je ne sais plus non plus qui l’a écrit ça, j’oublie, pardonnez moi) … Le Che savait cela ! Fidel Castro aussi le savait … Et il savait que le Che était un bon guide … Et dans le délire du pouvoir unique hélas il en a eu peur … C’est pourquoi il a aidé à ce qu’il soit éliminé le Che …  Parce que Fidel voulait règner …  Et règner seul …  Dommage …  Je crois en moi que Le Che voulait juste corriger, redresser, à la lumière des preuves, sauver de la pauvreté imposée, des abus, des spoliations …  Je le crois cela oui …

Je crois aussi qu’aujourd’hui plus que jamais les êtres humains ont besoin, grand besoin d’un véritable espoir en une poignée de gens intègres, désintéressés, incorruptibles, passionnés, valeureux et généreux …  Le début de leur espoir peut trouver ouverture dans quelques mots …  Et ils peuvent dans leur implication propre aux analyses et aux débats, prendre conscience de leurs rôles d’acteur et de facteur potentiel de changement dans leur système …

Cela se nomme de la transmission …

*

*

*

MandraG’En Individu’Elle

*

*

*

Gaza …

Mouv'Ments

"Mouv'Ments" - Collage

MandraGaur’En Individu’Elle …

Je suis juive …

Juive de souche et d’origine …

Je m’en réclame et j’en suis fière…

Car c’est une épreuve …

Oui c’est une épreuve existentielle …

D’être Juif en ce monde …

Tout comme c’en est une d’être Arabe …

Ou d’être Noir …


Mais je hais ces juifs là …

Ceux qui reproduisent littéralement

Les actes de leurs propres bourreaux,

Ceux qui s’identifient à l’argent,

Au pouvoir, à la puissance,

Ceux qui jouent le jeu d’une soumission

A un idéal transposé !…

J’ai honte de ces juifs là !

Et je ne partage pas du tout l’opinion des juifs

Qui partent du principe que la terre d’Israël et la Shoah

Puissent justifier toutes ces malversations !



Je sais moi ce que signifie « Sionisme » …

Je sais ce que signifie la terre de Sion !

Elle est historiquement le berceau …

La Chaldée …

La Terre des religions …

Toutes religions confondues …



Je hais ceux qui disent

Que ce sont les juifs qui ont crucifié ce pauvre Jésus là …

Ce fils de charpentier, ce révolutionnaire …

Je hais oui cette idée car elle est fausse !

Ce sont les pharisiens qui ont crucifié ce pauvre Jésus …

Cet homme du Bien et du Juste …

Tout comme d’autres pharisiens ont assassiné un Che

Et tant d’autres Justes de par le monde …



Tous les jours des pharisiens …

Des traîtres enfin bon …

Bien pensants et riches …

Crucifient des Justes !


Voilà le vrai !



La terre d’Israël est le berceau

De toute la pensée théologique …

Orientale et occidentale …

Voilà la vérité la seule …

Et si aujourd’hui les Israëliens se permettent

Ce qu’ils se permettent

Cest parce qu’ils sont armés …

( — Et pas tous, non pas l’homme de la rue …

Non pas l’homme du peuple non — )

Mais leurs gouvernements à la solde du capital,

Armés par les puissances actives en ce monde …

Dont les USA …

Et pas qu’eux …



Les Arabes et les Juifs sont des fils de Sem !!!!!!

Point !

Et tout le reste en découle …



Les pharisiens quant à eux n’ont ni Dieu ni Maître …

Si ce n’est le Pouvoir et l’Argent !


Et si un jour un Jésus fut crucifié

C’est parce qu’un Ponce Pilate s’en est remis …

En se lavant les mains …  A la foule …

Et que cette foule était manipulée par les Pharisiens !!!!


Il me semble que ce monde est rempli d’incultes

Pour oser proférer des insanités telles que

« Les Juifs ont assassiné Jésus « 

Des incultes, des ignares, des baudruches !!!



Les innocents torturés

( Dont mon grand oncle violoniste)

Et morts dans les camps nazis, gazés …

Doivent se retourner non pas dans leurs tombes…

(Parce qu’il ne leur fut pas donné de tombes)

Mais doivent se retourner sur leurs os

Devant ces sacrilèges à l’oeuvre

Dont le seul mobile est la puissance,

Le pouvoir et l’argent !


Je déteste les gens qui mettent tous les Juifs …

Ou tous les Arabes …

Dans le même sac !

Pour moi, les Arabes sont mes frères …

Mes cousins, mes consanguins !!!



Ce sont des imbéciles …

Oui des imbéciles incurables et obscurs

Qui parlent de la sorte …

Qui parlent comme le tranchant d’un couteau …


« J’aime les Juifs, je déteste les Juifs »

« J’aime les Arabes, je déteste les Arabes »


Ce sont les ignares qui parlent de la sorte !


Ce sont de grandes cultures …

Millénaires …

Qui sont ainsi bafouées

Par des propagandistes imbéciles

Qui ne sont pas même capables …

De tenir la lecture d’un livre d’histoire

Durant plusieurs heures

Des Ignorante …

Des Stupido …


Qui ne savent rien ni ne connaissent rien …

Qui avalent les News

Comme ils avalent les hamburgers dans un MacDo !!!


Ce sont eux, les
imbéciles …

Qui alimentent la crédulité populaire

« Pour » ou « Contre » …

Sans discernement, sans analyse, sans connaissance !!!



Ce sont eux …

Qui par leurs parti-pris ridicules et mièvres

Prennent la défense et l’option

Des grandes puissances à l’oeuvre …

Les soutiennent

De leurs niaises sournoises et ridicules ignorances !!!!

Ce sont eux les premiers qui en seront écrasés !!!!

Aussi !


J’ai dis …

Pour l’heure !

Mais j’y reviendrais !!!


Je pleure …

Je pleure oui en écrivant …

Je pleure sur Gaza comme je pleure sur Israël …

Je pleure sur les enfants innocents,

Sur les femmes, sur les hommes …

Je pleure sur les jeunes,

Les moins jeunes et les vieillards …

Je pleure sur les collines,

Sur les plaines, sur les fleuves, sur les mers …

Je pleure sur le sang versé,

Je pleure sur l’exil, sur la déportation …

Je pleure …

J’ai mes larmes qui coulent de mes yeux sur mes joues …

Et de mes joues sur mes mains …

Sur ces mains qui martyrisent mon clavier …

Où viennent à présent s’épandre mes pleurs ….

Où vient aboutir mon chagrin …

Comme en un Méandre …

Comme en un Delta …

Ces larmes roulant  sur la stupidité …

Sur  l’intolérance, sur la suffisance …

Sur l’obscurantisme qui mène le monde …

Sur l’ignorance qui divise les humains !!!!




Que nul n’en ignore !



MandraGaur’En Individu’Elle

Euh… Rhôôô! Vision?

espace etoiles stern 2 gif

espace etoiles stern 2 gif

espace etoiles stern 2 gif

espace etoiles stern 2 gif

Euh …

Rhôôôô …

Vision ?…

espace etoiles stern 2 gif

espace etoiles stern 2 gif

espace etoiles stern 2 gif

" Coulisses "

espace etoiles stern 2 gif

Vision ?

Non … Heu … Rrrreusement … Et par choix …

Je n’ai pas ce que l’on nomme le « Petit Ecran »

Cependant …  Pas moyen d’y échapper …

La chose dans ton quotidien vient s’imposer …

Même si par de nature tu préfères l’esquiver !

espace etoiles stern 2 gif

Euh …  De quoi je parle ?

Rhôôôô …  Vous n’savez pas ?

La Vision qui les fait glousser !…

Enfin voyons …

espace etoiles stern 2 gif

Ces mises en scène, ces pièces montées …

Ces voix sans timbres, ces déhanchements …

Ces spots, ces lights, ces claques dans les rangs …

Ces caméras braquées sur les feux de leurs rampes …

Ces paillettes et ces strass qui ne cessent de briller …

Pour tenter escamoter les manques de talents …

Et de voix, et de justesse, et de musicalité.

espace etoiles stern 2 gif

Toujours pas ?

Vous n’voyez pas ceux que je viens évoquer ?

Allez ?!  J’étais encore en socquettes …

J’avais des tresses, les genoux écorchés, des jupettes  …

J’étais encore une gamine que déjà ils sévissaient …

espace etoiles stern 2 gif

Non ?  Toujours pas ?

Voyons ?…   La mire ? Le Te Deum ?

Marc Antoine Charpentier ?

Ca n’vous dit rien ?  Vous n’voyez pas ?

Pourtant depuis les lustres qu’on nous les bassine …

espace etoiles stern 2 gif

Leurs vedettes à venir …

Leurs jeunes beaux, leurs crétines,

Leurs vains espoirs, leurs présentateurs rassis …

Leur jury ridicule, leur public moutonnant …

Et toute la clique qui s’en grise …

espace etoiles stern 2 gif

Et les fans, et les groopies, et les passants …

Tout l’monde en parle, le tout-venant !?

Et les p’tits fûtés en coulisses qui s’en font de l’argent ?

Les pseudo-gloires nationales !?

Les hourrah et les applaudissements ?

Les déceptions …  Les regrets …

Et les grincements de dents ?

Et qu’ça s’passe tous les ans ?

Et qu’ça se veut célèbre…

De la taille d’un continent !

espace etoiles stern 2 gif

Les étoiles futures ?

Les chansons pour thé dansant ?

Les groupes qui s’offrent des déconfitures …

Ou des gloires éphémères ?

Les barytons, les sopranes, les ténors …

Et les autres comètes délétères ?

Toujours rien ?  Non ?

Pas fut-fut vous alors on peut bien l’dire …

Comment me faudrait-il vous les décrire ?

Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, tout l’monde présent ?

espace etoiles stern 2 gif

Euh …  Rhôôôôôô …  Non ?…  Vous n’devinez pas ?

Pourtant … C’est limpide …

Aussi clair que stupide !

Vous n’voyez rien ?  Aucune vision ?

Ben tant pis …  J’aurais essayé …

Pas moyen ?…  Alors je renonce …

Mais c’qui est sûr c’est que le nom de l’énigme …

Hein ?… Eh bien …  Je ne le prononcerais point !

espace etoiles stern 2 gif

espace etoiles stern 2 gif

espace etoiles stern 2 gif

MandraGaur’En Individu’Elle

espace etoiles stern 2 gif

espace etoiles stern 2 gif